voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “boréale

Je n’entends plus ce qu’il faut écrire ( RC )


peinture: Andrew Wyeth - nu

peinture: Andrew Wyeth – nu

 

 

Je secoue mes mains pauvres,
Il y a encore  des plis qui s’accrochent,
Et puis l’encre mauve,
Des froissements d’ailes qui s’approchent.

Un parachute innocent qui passe;
Je sème à tout vent dit Mme Larousse,
Occupant un bout d’espace,
Aux graines de pissenlit, douces.

Reviennent rêves de constellations,
Je vois dans ma boule de cristal,
Des étoiles brunes en gravitation,
En dessins sur ta peau boréale.

Le regard se pose en bonds,
Dans les champs d’amandiers.
Ton visage, qui tourne en rond.
Dans la glace,il me faut l’étudier.

Déjà, il prend  toute la place,
Et n’entends plus ce qu’il faut écrire,
Au loin, les mots s’entassent,
Quand traverse ton sourire.

RC – 27 janvier  2013

 


Antimatière ( RC )


Représentation d’un espace stellaire avec trou noir

 

 

 

Je vais suivre la piste aux étoiles

C’est un numéro d’équilibriste,

le vent du dehors, soulève les voiles

Il y a un ciel rose et améthyste

 

Qui se fronce et puis soupire

Sous la robe d’aurore boréale,

C’est un clin d’oeil en devenir,

Le tout, bordé de sépales

 

A l’aventure de cet espace

Je me projette …. dans cette antimatière,

pour y faire ma place,

J’emprunte une courbe altière,

 

Et, perdant ma pesanteur, je suis aspiré

Par la bouche d’ombre d’un astre noir,

Invisible dans l’espace, elle cueille les égarés

Et ceux qui y sont, – ne peuvent y voir

 

L’attraction céleste est si puissante

Que j’en perds mes esprits en chemin,

Rien ne freine dans cette pente glissante,

Même en jouant des pieds et des mains,

 

je suis à la merci d’une petite planète

Et quant à parier sur mon sort,

Dressé dans la tempête,

On me donne déjà pour mort…

RC – 29 octobre 2012


S’ouvre le balcon du ciel ( RC )



Peinture: J Mirò :  femme, oiseaux, étoile…  Metroplitan Mus of Art  N Y C

 

-Si soudain,      s’ouvre le balcon du ciel,
Et ,    que la crampe du soleil, me fixe,
D’un oeil morne               alors une vie
A détacher ses ailes
Pour chuter  dans le haut
Aspiré par les nuages
Je me verrais                    ange déchu
Regagner l’ivresse du vent
Le baiser des oiseaux,

Et bientôt la nuit
Piquetée  d’étoiles
Pour  tutoyer Orion,
Pégase et Cassiopée
Et peut-être,           je te verrai
Habillée d’aurores boréales,
Jouer au billard
Avec les planètes,
Rire des comètes…..

Si soudain,            s’ouvre ta fenêtre
Et qu’un oeil de lumière me fixe
Au dessus  de ta silhouette,    alors une vie
Pour me pousser  des ailes
Et chuter vers le haut
Aspiré par ton balcon,
Je me verrais,            ange nouveau
Appuyé  sur le vent
Aux baisers de l’ aimée..

(  … et bientôt la nuit
Piquetée  d’étoiles
—–Tu aurais laissé suspendue
Ta robe boréale….        —-> )


RC – 19 septembre 2012


Pensée pour les ours ( RC )


image: montage perso

 

 

 

C’est la mémoire  des pays  froids

Vers un ciel sans ride

Sur la banquise lisse

Où l’ourse blanc se repose

 

A se fondre dans la neige

Plutôt, son paysage,

Elle prendrait cette pose

En fourrure alanguie,

 

Etalée sur les glaces

Bien sûr, il y a la place

Pour les grands espaces

des aurores boréales,

 

Marsouins, phoques et dauphins

C’est quand même mieux  qu’au zoo

Où,  derrière les barreaux

Il y a les cousins

 

A quémander la pitance

Au large goût de rance

Dans des bacs en plastique

Sur de faux rochers gris.

 

La famille  d’ours bruns

Dont la fourrure se traîne

Derrière les grilles de Vincennes

En milieu urbain.

 

RC  – 6 juillet  2012