voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “cadeau

Quelque chose d’indéfinissable – ( RC )


3454613917_a9af31bbff Sorge il sole_L.jpg     

                   Il y a quelque chose d’indéfinissable,

lorsque ta voix s’empare des mots
et les projette,             haut dans le ciel,
un ciel
qui ne semble être fait    que pour toi.

Et les voilà qui redescendent doucement,
      – ainsi ces graines de pissenlit, légères,
               celles en forme de parachute –
qui s’allient avec le vent    pour se poser
                        comme des fleurs de neige.

Lorsque se forgent des lignes,
      chaque flocon trouve sa place,
      rejoignant leurs semblables
portés par une onde calme
naissant en toi.

        Il y a quelque chose d’indéfinissable,
une évidence qui s’offre
comme les notes dessinent le chant
         ravissant l’oreille de celui,
               prêt à les entendre .

       C’est un cadeau que l’on reçoit,
évident comme l’accord
entre le silence et la musique,
         émanation discrète
         du corps et de l’âme .

         Le poème est une constellation,
et les mots,  des étoiles
qu’un fil invisible relie :
     toi seule en maîtrise ces atomes,
                qui restent insaisissables .

 


RC – mai 2019


Joseph Brodsky – le cadeau béni, pour l’athée


Résultat de recherche d'images pour "marmite lentilles"

Dans les villages,
Dieu ne vit pas dans les coins
comme pensent les sceptiques.
Il est partout.
Il bénit le toit,     il bénit les plats,
il tient ouvertes à moitié les doubles portes . 

Il est surabondant. 

Dans le pot de fer ,  là.
Cuisinant les lentilles le samedi.
Il se dandine doucement et fait des craquements dans le feu,
il me fait un clin d’oeil, son témoin.
Il assemble une clôture, il marie la douceur du coeur au bûcheron.
Ensuite, pour faire une blague, il fait tomber le garde-champêtre juste à côté de chaque tireur ciblant un canard qui passe.
La chance de regarder tout cela de près,
tandis que l’automne siffle dans la brume,    c’est, pour l’athée,
le seul cadeau béni qu’il y ait dans les villages .

 

tentative de traduction  ( RC )

 

In villages God does not live in corners as skeptics think.

He’s everywhere.

He blesses the roof, he blesses the dishes,

he holds his half of the double doors.

He’s plentiful.

 

In the iron pot there.

Cooking the lentils on Saturday.

He sleepily jigs and bops in the fire,

he winks at me, his witness.

He assembles a fence,

he marries some sweetheart off to the woodsman.

Then for a joke he makes the warden’s every potshot

fall just short of a passing duck.

The chance to watch all this up close,

while autumn’s whistling in the mist,

is the only blessed gift there is in villages,    for the atheist.


Conte d’élections, sur rimes en O ( RC )


Enluminure: la tempête apaisée

 


Roi et prince sont dans un château –
Autour du château – des douves remplies d’eau –
Des nuages éclatent – nous dit la météo –
Ce qui veut dire – il ne fait pas beau –
On pourra constater qu’il pleut à seaux –

Roi et prince tombent alors dans les flots –
Point de barque qui passe – ni de bateau –
Couronne roule par le fond – avec ses émaux –
Si un des deux survit ( ou sauvera sa peau ) –
Flotteront des plumes – celles d’un beau chapeau –

Canards ou canetons suivent – ou autres animaux –
Le vol des vautours ,             voire des corbeaux –
Sous l’oeil étonné , de nombreux badeaux –
…. Succession oblige – se présentent hobereaux –
Ducs, barons,                – Sarko et généraux –

Chacun à brandir son propre drapeau –
Et même ,          la faucille et le marteau –
On a toujours besoin de nouveaux héros –
Pour repartir de zéro –
Ne se voient pas de la cuirasse,    les défauts –

Nouveau roi, nouveau prince –         portés haut –
– Tu parles d’un cadeau ! –
Du grain ou de l’ivraie,    savoir le vrai du faux –
Peu importe qui revêt l’hermine à son manteau –
On peut toujours promettre l’eldorado

>             Tout ça c’est du pipeau
Il y a des princes et des vassaux
Plutôt que d’être égaux, c’est la parade des égo
Petit peuple se contente d’une chemise, ou d’un maillot –
( car point trop n’en faut )

RC   –  26 décembre 2012 –  juin  2016