voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “cercles

j’ai traduit tes paroles en formant des cercles concentriques – ( RC )


Afficher l'image d'origine


Sans savoir que ton pied
marche sur l’eau sans s’y enfoncer,
c’était l’image du vent
agitant les saules
et les bras de la nuit
qui repoussent le jour.

Les pierres flottaient sur leur reflet
et c’était l’oeil de la lune,
soudain sorti du lac,
qui décrit ton contour,
sans pour autant
se répandre en mots.

Du récit du silence,
et des feuilles portées
par le mouvement :
un doux clapotis de vagues,
j’ai traduit tes paroles en
formant des cercles concentriques.

 » On m’a dit que les mots
se déposent en cercle
autour des pierres  » .

RC  – janv  2016

158725566


Elle, dans le miroir ( RC )


photo Sciences et Avenir:         lune en croissant se déplaçant

Bascule  doucement l’horizon
Qui s’étire au fil des heures…

Il y a plus haut, une course
Entre deux cercles

L’un s’éteint  d’orange, et l’autre
Monte blanchâtre en son halo

Partie de ping-pong dans les nuages
Et lentement se déplace

Il paraît même  qu’elle me regarde
Le dos à la fenêtre, quand  j’écris

C’est ce que  me dit le miroir
En face

Au dessus du reflet de ma lampe
Quand arrive la nuit

Qui l’enveloppe
Et lui sourit

RC –  25 décembre  2012

Softly Toggles the horizon
Stretching over hours …

There is above, a race
Between two circles

One turns off orange, and the other
Rises whitish in
its halo


A part of ping-pong in the clouds
And slowly moves

It even seems to me that it looks at me
Back to the window, when I’m writing

That is what the mirror tells me
in front of me

Above the reflection of my lamp
When the night comes

Which envelopes it
And smiled at it.

 


Peur de la fin du monde, et Nostradamus ( RC )


B_Facundus_186v

manuscrit roman:  Apocalypse de facundus  ( saint Sever)

Tout cela forme             une belle  ellipse
Avec Nostradamus et ses prophéties
–          Sur une nouvelle  apocalypse
Qui viendrait par ici

A inquiéter les gens à la ronde
—            Et vendre du papier
Ces histoires de fin du monde
Et de                 cercles alignés.

Ou bien de nouveaux jeux olympiques
Qui se jouent            dans les cieux
Avec un combat antique
De croyances en des dieux.

Basculant la misère, ivre de colère
Dansera le cheval
Refondant l’univers
—           Nouvel ordre mondial …

L’Apocalypse et son cavalier
Galopent  avec solennité
Et nous voilà pieds et poings liés
…              Par la crédulité.

On trouve  toujours quelque quidam
Pour manipuler les nombres
Nous menacer d’un drame
Et des échos                de l’ombre,
C’est pas la première fois qu’on nous fait l’coup
De                      l’épée de Damoclès
Du hurlement les loups
–            qui se baladent  sans laisse

La terre  envahie par les rats
Lectures de terreur ….
« Du matin calme la fin viendra »

Au fait,   ça rapporte combien, la peur ?

RC  11 décembre 2012

voir aussi, sur l’Apocalypse – mon post précédent  « grand  tri d’un au-delà «