voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “corse

Norbert Paganelli / Robert Desnos – Le dernier poème


Gorgone orange (2)

 

 

(Norbert Paganelli / Robert Desnos) LE DERNIER POÈME
J’ai tellement rêvé de toi
J’ai tellement marché, tellement parlé,
Tellement aimé ton ombre,
Qu’il ne me reste plus rien de toi,
Il me reste d’être l’ombre parmi les ombres
D’être cent fois plus ombre que l’ombre
D’être l’ombre qui viendra et reviendra
Dans ta vie ensoleillée.

 

( et sa version en langue corse )

 

T’aghju sunniatu cusì forti
Aghju tantu marchjatu, tantu parlatu,
Tantu amatu la to ombra,
Ch’ùn mi ferma più nudda di tè,
Mi tocca à essa l’ombra mezu à l’ombri
D’essa centu volti più ombra chè l’ombra
D’essa l’ombra chi vianara è rivinarà
In la to vita assuliata.

 

 

Voir aussi beaucoup d’autres textes, orientés principalement  sur la poésie  d’origine corse ( mais pas que)..  dans Voxpoesi.

 


Norbert Paganelli – Timons


peinture gothique

Norbert Paganelli, publie  sur son site des textes bilingues  – corse-français...

Timons

« tous ces départs
écrits par les timons »
Alain di Meglio

Et vous qui semiez des étoiles
Sur le plancher marin de la mémoire
Ne pourriez-vous faire
Comme les marins
Et crier au monde que l’ivrogne n’oublie pas

Il n’oublie pas ces châteaux
Dressés vers l’horizon
Il n’oublie pas les hommes pétrifiés

Mais pourquoi n’avez-vous su
Reconnaître la route de l’oiseau
Sur le visage des timoniers

Timoni

« tutti i partenzi
scritti da i timoni »
Alanu di Meglio

È vo chì suminàiati steddi
Nantu à u sulaghju marinu di a mimoria
Ùn pudareti dinò fà
Com’è i marinari
È dì à tutti chè u briaccu ùn si ni scorda

Ùn si ni scorda di sti castedda
Piantati versu culandi
Ùn si ni scorda di l’omini stantarati

Ma comu hè chè vo ùn n’eti micca sapiutu
Ricunoscia a strada di l’acceddu
Nantu à u visu di i timunieri