voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “éclaircie

Bernat Manciet – Je tiens dans les doigts ces quelques grains encore


Red-figured lekythos  depicting Paris and Helen attributed to the Painter of the Frankfort acorn  Gr 481973724.jpgvase grec lekythos Pâris & Hélène

 

XVIII
Je tiens dans les doigts ces quelques grains encore

et de mon pouce naît ce psaume
rare éclaircie de ma journée
mon été tient dans cette paume

je les regarde sans étonnement
et sans plaisir et sans raisonnement
sans nul regret :

ils sont ce qu’ils sont la nuit arrive sérieuse et calme

pourtant je te les donne
pour l’amour du jeune malade
qui m’a guéri d’être un homme accompli

et qui ressemble tellement à ton sommeil
pour le dédain qu’au soir tombant je porte
et pour la honte aussi d’avoir aimé


Pas d’espoir d’éclaircie – ( RC )


photo Loren Wohl

 

 

Il se peut que se mélangent
La terre et le ciel,
Et que les heures
Ne se distinguent plus.

Sur un monde enveloppé de brumes,
Où sont donc ses limites ?
Car même l’horizon se dissout
Avec cette pluie.

Elle était hier,
Et le jour avant,
Elle semble ne jamais finir,
En noyant l’espérance

Longue et insistante,
Bouchant toute trouée,
Tout espoir d’éclaircie
Aux ombres si figées,

Que peut-être le soleil n’est plus
Lui aussi,
( S’il existe encore…)
Qu’une boule détrempée,

Malade, et perdue
Etouffé au milieu des nuages,
Et dont on ne perçoit
Même pas, le cri.


RC – 15 novembre 2013


Colère et éclaircie ( RC)


photo perso. Sauveterre

Il y a dans mon ciel,                quelques nuages
Portés par le vent  d’Ouest,        ils envahissent
Les dessus  d’horizons, comme pâte  dentifrice
Et se tordent , à mon humeur, – comme  c’est dommage ! –

de laisser ,à  la colère, toute la place
Et ainsi cacher       le dessein solaire
Des contrastes, –  le monde à l’envers
Des ombres farouches, qui agacent…

Suspendus au dessus du sol, quelques mégatonnes
S’échafaudent,      se bousculent , des projets d’orage
Tardant , maintenant                dans le grand balayage
Alors que                   la trompette d’Eole  s’époumonne

Ayant convoqué la grêle et autres intempéries
Tornades et giboulées,          d’avant l’été
Est-ce donc                       d’avoir tempêté
Que le ciel s’est fendu,          et qu’on en rit ?

En fronçant les sourcils, un peu par ici
Les cumulus sont   allés voir ailleurs
Un paysage plus serein          et rieur,
Ce qui nous laisse, au sourire, une  éclaircie.

RC  -26 mai 2012

-sur le même thème, Rainer Maria Rilke  s’exprimait ainsi:

 

Après une journée de vent,
dans une paix infinie,
le soir se réconcilie
comme un docile amant.

Tout devient calme, clarté…
Mais à l’horizon s’étage,
éclairé et doré,
un beau bas-relief de nuages.

Rainer Maria Rilke – quatrains valaisans


Eclaircie – Porte close


.

peinture: Georges Braque: les oiseaux de nuit

 

 
Comment partir
sans ébrécher les ailes de la nuit
voiler le rayon du soleil

Le chemin bordé de ronces
s’était pourtant ouvert
happant la crainte

L’océan avait enfoui le silence
dans ses vagues
le temps qu’au front de mer
le pas hésitant se mesure

Et puis
il y a eu ce matin
où la porte s’est refermée
laissant une âpre brume
à côté du foyer

(pour René P)

 

 

Eclaircie  est le pseudo de l’auteure  qui publie, par ailleurs  sous un autre nom  sur JePoeme  – un site  d’amateurs  qui est très divers  on y trouve  du moyen comme  de l’excellent  – à mes  yeux- …  il faut chercher, évidemment…

je  crois  que celui que je  re-publie  appartient  à la  seconde catégorie…

 

cheminée du château de Blois