voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “frais

Eugenio de Andrade – traverser l’été pour te voir


visage -  rose.jpg

photo  Frank Vic

J’avais traversé l’été pour te voir

dormir, et rapportais d’autres contrées

un soleil de blé dans la pupille ;

quelquefois la lumière s’attarde

sur des mains fatiguées ; je ne sais en lequel

de nous explosa une soudaine

jeunesse – explosa, ou chantait :

l’air était plus frais.

Qui chante en plein été espère voir la mer.


Maryline Desbiolles – la rue du cimetière


 

peinture: Andy Pankhurst

 

 

 

 

je prends la rue du cimetière
pour ce seul pan de mur avec les cyprès qui dépassent
ce seul mur de seules pierres blanches
qui troue les immeubles de sa lumières horizontale

la ville à nouveau
s’est élargie on respire
juste quelques plaques de neige très grise la neige m’a laissée sans
voix
je parle pourtant de ce que je vois mais mieux sans doute de ce que
je vois tous les jours comme si à force
de m’y cogner je creusais
en moi-même  au lieu de n’être qu’éblouie

j’arrive pas j’arrive
pas à m’arrêter vais dans tous les sens galope suis pressée galope
me  laissant entraîner comme une pierre par son propre poids et
même
peut-être redoutant de m’arrêter
redoutant
de ne plus traverser le vide seulement traverser le vide
mais de le recevoir tout d’un coup
en entier sur la figure

Je ferme les yeux le plus profond possible je n’ai pas moins d’agitation simplement
elle est plus au fond elle me fait presque
mal ainsi resserrée
en boule sous la cendre
je lave du linge à l’eau froide ça me remet du frais à l’âme

MARYLINE  DESBIOLLES

extrait de la revue ENTAILLES n°22