voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “initiés

La tête du monstre de fer – ( RC )


A  JAkovskis    -  tête couchée  2001  -2699

photo perso:               oeuvre  du sculpteur   A  Jakovskis  2001 – europaparkos  Vilnius

 

Au détour de forêts mystérieuses

Les rideaux du soleil

Accrochés dans les brumes

Entre les troncs.

 

Bien sûr, ce qui vient à l’esprit

« les fées sont d’exquises danseuses » *

Et les doigts de lumière

Evoquent les légendes .

 

Celles des esprits des bois ;

Les marches taillées dans le granite,

proches d’un sommet

servant peut-être

 

A enjamber

L’échelle des siècles.

Un rituel du sang

Réservé aux initiés.

 

En progressant de clairière en clairière,

J’ai rencontré le monstre de fer.

Je ne peux expliquer comment

Sa tête seule , échoua là ….

 

Ni quelle bataille,

Avait déchiqueté le temps. .

La tête seule me regardait

de ses yeux vides .

 

La rouille déjà progressait

De jeunes pousses proliférant ;

La nature reconquiert ses droits,

Quelques décennies plus tard ,

 

Elle finira par digérer la face de métal.

Le corps décapité ayant continué sa marche,

Quelque temps, pour finir, avalé par l’étang voisin

Maintenant parcouru par des canards .

 

RC- oct 2014

  • les fées sont d’exquises danseuses ,est le titre d’une pièce pour piano de Claude Debussy

 

 


Repères , sans repères ( RC )


Hop, c’est un signe. Il faut avoir l’oeil attentif pour le voir.

Sur un poteau banal, une petite pancarte jaune, autocollante.

On n’y fait pas attention.

Et quelques jours après, c’est la même chose le même signe, à un autre endroit.

Puis un autre, et, cela semble se multiplier, au hasard des parcours.

Sans explication.

Un jeu de pistes , un clin d’oeil jaune, oui, mais vers quel but ?

Peut-être observe-t-on mes parcours, et quelqu’un marquerait mes étapes, indiquerait sur le plan mes allées venues, mes haltes obligées : au carrefour, au passage piéton, à la papeterie, au magasin de fruits et légumes, à la station service, que sais-je ?

Ce serait un réseau indiqué sur la carte, on relierait les points et ça dessinerait quelque chose. Une géométrie, une figure dont je dessinerais le contour, en remarquant ces étapes. Ou bien des signes de reconnaissance, entre initiés, s’affirmant, toujours plus nombreux, jouant sur l’effet de foule, ….un complot qui se trame.

Une toile d’araignée qui s’étend,…

Et ces signes…  dissimulés derrière leur banalité…

Sans itinéraire défini, un peu comme des yeux,

Qui scrutent, posent des questions de leurs yeux jaunes , mais sans les poser.

Peut-être suis-je le seul à les voir ? 

Mon esprit abandonné à la pénombre, sans repères.

RC – 11 octobre 2013