voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “insomnie

Jean-Claude Pirotte – la mer ne dort pas


photo perso – Lanildut – Finistère

Vous avez remarqué dit-il
que la mer ne dort pas
elle est depuis toujours sujette
à l’insomnie c’est le vieil
Hésiode qui l’observe
la mer et moi nous ne cessons
de nous défier sous le ciel noir
quelquefois je joue à l’aveugle
au paralytique je joue au mort
elle en profite pour répandre
du sable et du temps sur mon corps


Insomnie – (Susanne Derève)


Arpad Szenes – Vers l’Ouest

 

Je me serrais tout contre toi

tout contre ton sommeil

et tes rêves me tenaient en éveil

longtemps …

 

Je  me glissais furtivement hors du lit 

pour leur faire place

 

et l’aube m’accueillait chargée de gris et d’ors

épousant les rives basses du fleuve ,                   

figée dans leur  reflet,

 

n’était-ce l’aile noire d’un cormoran

se déployant sur l’eau et prenant son essor

pour  prélever  sa proie comme un  orfèvre

 

avant de  poursuivre  sa route  le cou tendu

vers les étraves des grands nimbus

au-delà des écluses   et du  havre silencieux  

des grèves  

 

Alors, en frissonnant  je reprenais ma place familière 

entre les draps 

Je m’y serrais tout contre toi  en refoulant  tes rêves 

avant de sombrer enfin  dans le sommeil

 

mais  je crois bien qu’ils m’attendaient

à mon réveil

et   tu  les poursuivais les yeux ouverts

 

 

 


Attilio Bertolucci – Ancora l’insonnia


L’insonnia allunga la giornata, dunque

sia benvenuta –

Essa ti aiuta

a gabellare il sargente Morfeo

nella garitta

già d’ombra fitta,

a aggirare il borgo murato

nel coprifuoco,

a farsi gioco

d’ongi ordinanza al fine di carpirer

sui picchi assorti

raggi qui morti,

beata luce in porti ancora diurni.

—-

L’insomnie rallonge la journée, qu’elle soit

donc la bienvenue –

Elle t’aide

a tromper le sergent Morphée

dans guérite

que l’ombre assiste,

a contourner le bourg muré

par le couvre-feu,

q te jouer

du règlement pour arracher

aux pics absorbés

des rayons ici morts,

bienheureuse lumière en ports encore diurnes.