voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “miro

Claude Simon – l’herbe – extr


peinture Juan Miro: oiseau et femme dans la nuit - 1944 Detroit

 

 

Un ticket d’entrée au musée Miro de Barcelone, d’une trentaine d’années, un fragment de chapelet en nacre, une multi-prises, un rouleau de pellicule non développé, un paquet de mouchoirs en papier poussiéreux, un petit livret indiquant les calories des aliments, des épingles à cheveux et des trombones, un minuscule tournevis, un paquet de pastilles Vichy entortillé sur les quelques bonbons restant, deux bracelets en toc oxydés, la médaille d’argent entourée d’ivoire de mon berceau et un petit sac plastique contenant des feuilles mortes en chemin vers la poussière, un peloton de ficelle rouge pour cadeaux, un porte serviette en ivoire avec mon prénom gravé en italiques, de petits écouteurs et des enveloppes vierges dans un étui, plus des crayons aux mines usées mais pas de taille crayon.

Sauf que ces tiroirs ne sont pas miens, pas les bons. Alors, je pense que je pourrais y mettre, en vrac ou dans une boite comme celle de Marie, le contenu de celle-ci « de boutons dépareillés, de chaînettes d’or (ou plaquées or) et de vieilles boucles de souliers en cuivre… »

 

(l’Herbe –                    Claude Simon )


Jean-Jacques Dorio et son hommage à Mirò – 2 – LE CREPUSCULE AUX DOIGTS DE ROSE


Miro, Constellation 21
Le crépuscule rose caresse les femmes et les oiseaux

LE CREPUSCULE AUX DOIGTS DE ROSE

LE CRÉPUSCULE ROSE CARESSE LES FEMMES ET LES OISEAUX
Les oiseaux sont des flammes qui raniment le printemps
Le printemps en hiver sous l’amandier sans fleurs
Cent fleurs et mille épines qui déchirent nos vies
Nos vies à l’eau de rose à l’eau de purin à l’eau de vie
L’eau de vie où la part des anges n’est pas faite pour les chiens
Les chiens qui lèchent nos arpèges et nos mains que caressent le concert des Constellations
quand le crépuscule est rose
et caresse d’un geste auroral
les femmes et les oiseaux

du blog poétique  et inspiré d’art  de Jean-Jacques: 


Jean-Jacques Dorio, et son hommage à Mirò


extrait de

 

LE 13 L’ÉCHELLE A FRÔLÉ LE FIRMAMENT


le firmament attrapé par les cils les points noirs et les araignées orangées
Les araignées orangées bleues comme cette échelle
Cette échelle du 13 Cette bouche sans dents
Cette bouche sans dents où sombrent les vaisseaux
Les vaisseaux envasés avec leurs becs d’amphores
Amphores broches d’or métaphores
Métaphores derniers poèmes égarés
Poèmes égarés à Venise l’indécise
L’indécise échelle où le précis se joint
Le 13 l’échelle a frôlé le firmament

Miro, Constellation 12
Le 13 l’échelle a frôlé le firmament