voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “modèle

Vous ne vous imaginiez pas modèle – ( RC )


Résultat de recherche d'images pour "giorgione vénus au miroir"

 

peinture : D Velasquez

 

Bien sûr, c’est un mystère
qui se construit petit à petit,
sous mes yeux ébahis.
Je vois la peinture se faire

L’ange poser ses ailes :
Vous êtes ainsi alanguie
Sommeillant sur le lit
Vous êtes celle

qui lentement se révèle
à la caresse des pinceaux :
suivent la courbe de votre dos
(vous ne vous imaginiez pas modèle )…

Du voyage au long cours,
le vent dans les voiles,
vous apparaissez sur la toile,
peinte avec amour.

Négligemment déposés,
vos habits en tas,
à côté de votre bras …
Dans une lumière bien dosée

vous apparaissez, rêveuse,
les mains sur vos hanches,
votre poitrine est blanche,
et comme lumineuse….

Vous êtes la lumière du soir .
Surgie dans le décor
( et l’or de votre corps
se reflète aussi dans un miroir ).

On ne vous imagine pas blonde ,
car la seule ombre au tableau
porte le flambeau
de l’origine du monde .

Il n’y a pas besoin d’être Courbet,
pour que le monde vous contemple :
la première entrée du temple
est sur la toile, posée sur le chevalet.


RC

– juill 2017

Publicités

L’intérieur du galet – ( RC )


 

Lorsque le flot  s’épuise,
Et qu’on peut franchir de la rivière,
Son lit clair,            sans crainte d’être emporté,
Je pensais qu’il était possible, en brisant un de ces galets,

Que leur peau recouvre des entrailles,  un gemme
où se cachent cavités  et cristaux,
à la façon d’un oeuf , ou de ces  améthystes,
refermées sur leur carapace.

Une circulation mystérieuse,
un secret,         un « être abstrait ».
Doué  d’autonomie,       clos sur lui-même,
comme de ces cloportes,  et leur armure.

Mais le galet,       ne livre que le semblable.
Habité par l’inertie.
Sa nudité lisse  et ronde,   portée  sur l’extérieur,
N’est  qu’un  intérieur qui s’expose.

Un pur contenu, sans  contenant,
sinon la forme,
Celle, modelée des usures,
de sables, de glaces et  de pierres

Enfanté d’autres  roches, dévalées de l’amont,
vers de  liquides couloirs .
Des nuits épaisses,              habitées de truites
ablettes et gardons,           aux furtifs passages.

Les herbes       ne fissurent pas le jour.
Le galet prend l’apparence            de ton sein.
Il lui manque quelque part le battement du pouls.
C’est ce que trahit           son poids de matière .

J’ai cherché                au-delà du lit,
Et du brancard de boue,
Sous les joncs pensifs
De quoi  reconstituer une paire.

Mais nulle part,
Je n’ai trouvé le semblable,
Les mêmes  cristaux,          et encore moins,
–                         Le grain de ta peau.


RC  – nov 2014


Dessein de modèle ( RC )


dessin perso – nu Mu ( d’après dessin d’Arthémisia)         mai 2011

Quelques petites feuilles,       je dois bien en avoir
Y a pas à chercher très loin…..        je crois savoir
Que le ramage- vieil hibou – rime avec   plumage
Que déjà mes mains t’entourent —- en douce cage

Aussi, si le mistral,                   en chantant sa chanson
t’a effeuillée  , ce n’est pas grave ,  – revoilà les bourgeons
Que je peux faire en peinture suggérer, plante arrosée
D’aquarelle, couleurs rafraîchies, couperosée

Magicienne aux chouettes, cigognes et autres oiseaux
Voila une autre création, qui sort de mon chapeau
Contre moi, viendras te blottir, si tu frissonnes
A ma chaleur, —-    ce n’est que début d’automne…

A te faire sortir des pages,   tes textes
Sans frisson aucun dans un autre contexte
Allongée, déhanchée, toute la courbe de tes seins
Fleurira l’abricotier de   vie; je te créerai en dessins.

RC  –  Avril 2012


Ame dessinatrice ( RC)


 

Dessin-peinture perso: acrylique: auto-portrait de dos, mai 2011

 

Elle  sort ses crayons,  et en un tournemain

M’a pris pour modèle, moi,  son corps,  sa chose…

Et me voila figé,  en une éternelle pose,

à la course graphique de son dessin.

 

Comment se dessiner soi-même, vu  de dos ?

C’est une question, qu’on pourrait poser, pour savoir…

Traverser son corps, sans l’aide de miroirs…

Je vais réfléchir  et vous  dire  le vrai  …  ou le faux

 

Peut-être faut-il d’abord se toiser

Questionner son âme, pour un peu renaître

Comme,  de savoir  ouverte,    une  autre fenêtre ….

 

Et puis aussi, s’apprivoiser .

 

RC  17 avril 2012

 


Corps fleur, une rose (RC)


peinture: aquarelle perso - nu allongé - Bordeaux 2011

 

 

Si c’est une  toile  blanche

Qui attend  en silence

Que le pinceau  s’élance

Au dessin de tes hanches

 

Alors sur ce modèle

Corps et délits

Je le forme  et le plie

Et pourrais  ajouter  des ailes

 

En appelle  « l’inspiration »

Le bras, je vais le déplacer

La main, je vais  l’effacer

Et puis , varier la position

 

peinture: aquarelle perso - nu allongé - Bordeaux 2011

 

 

Tes courbes  opposées

Enlacées de lumière

Sans plus de frontières

Allonges , du corps  reposé

 

Modelée de sculpture

Mon geste te compose

Corps fleur, une rose

De créature, nouvelle parure

 

Et c’est ainsi que tu nais

Calligraphie,  déliés  et pleins

Arabesques de tes seins,

Sur la page du carnet …

 

dessin perso - nu 2011