voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “remparts

La main de l’aride effleure le calcaire ( RC )


peinture:             Soutine. Région de Céret

La main de l’aride
Effleure le calcaire
La puissance blanche
Au pied des monts
Font les Corbières,
Et les dentelles hérissées
Des pierres cathares

Attendant, enracinées
Au regard des années
Et du pays d’Espagne
Comme l’attente
Du désert des tartares
La voix catalane,
Et la chaîne pyrénéenne…

Peyrepertuse, isolée,
Gratte les nuages,
Juste avant les ravins
Et la mer, pas si lontaine
Le soleil de Céret
Peint par Soutine
Au-delà des remparts

RC – 2 mars 2013


Sous les yeux fertiles du temps ( RC )


photo:Pentti Sammallahti

A  tous les  rivages  et au murmure  des vagues
Les paroles croisées, le bonheur  d’une inspiration
Ainsi, le ressac régulier, et l’écume
Qui prend  et donne, reprend encore
L’appel des sirènes  s’est perdu  dans la brume
———Personne n’en propose  de traduction.

Le pays s’est usé de son voisinage,
Pour tatouer la mer de rochers,
C’est une lente métamorphose,
Qui transporte les  éléments
Sous les yeux fertiles  du temps
Au-delà du plein chant du soleil

Les falaises  parait-il  reculent
Et cèdent  au liquide des arpents de prés,
Les remparts  de la ville s’approchent du bord
Et seront un jour  emportés,
Comme le sont les siècles
Aux haleines des brises  et tempêtes.

Faute d’apprivoiser le temps
Il faut faire  avec son souffle
Et le berger pousse ses troupeaux  sur la plaine
Puis les plateaux, qui offrent
A toutes les transhumances, leurs drailles  séculaires
D’un parcours  recommencé, au cycle des saisons.

 

 

RC    – 14 octobre 2012

 


Rabah Belamri – l’olivier boit son ombre – 02


et ce matin

la neige rernplissait le chemin les herbes

et l’arôme du café les ombres  se taisaient la rose noire dormait entre ses chiens

encore la nuit

le silence nous serre les lèvres

la pierre de la peur est déjà dans le ventre

quelle main mettra en place le jour quel pied donnera le gué

les chiens se taisent l’attente franchit le rempart

jubilation

de l’autre côté la terre dresse ses mâts

les pirates du soleil dansent sur la grève