voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “variations

la fuite éperdue du langage – ( RC )


photo Susanne Derève

Ici ce sont des mots
accrochés aux poteaux.
Ils balbutient,
aux orgues du couchant,
et peut-être que le concertiste
a pris les devants
avec mille et une variations,
du cor nu
qui délaisse les bois
pour résonner, ingénu
sous d’autres climats
d’autres lois .

Et ce sont celles de la ville
qui indiquent au passage
la fuite éperdue du langage
emporté par la symphonie urbaine.
Lire ce récit comme une partition
serait bien chose vaine :
Jusqu’aujourd’hui on n’a jamais pu
en faire un poème
à portée de rue :
un cor nu
n’est pas ce corps nu
allongé sur un piano
qui tenterait de lire les mots
accrochés aux poteaux.


Rythme, lignes, thème et variations – ( RC )


Afficher l'image d'origine

peinture             H Matisse-

Une pulsation persiste,
         malgré soi.
C’est un motif répétitif,
comme celle de ces frises
Sur le fronton des temples grecs,
mais qui s’offre quelques  détours .

Le battement d’un coeur
       Que l’on oublie,
Une basse continue
sur laquelle la trame
de la symphonie concertante
prend tout son appui.

Un rythme régulier,
qui se fond dans l’arrière-plan,
–  métronome contrebasse,
   soutenant la cantate,
dont on devinera le centre
en tendant mieux l’oreille.

Un ange parcourt les firmaments,
on peut suivre son échappée,
(  pas le froissement des ailes  ) ,
qui pourtant décrit
l’envolée de ses courbes,
Elles  s’appuient sur le ciel .

Ainsi les arabesques
dessinées dans la couleur,
ou les spirales enroulées,
jouent chacune  de leur accord,
avec l’évidence  d’une  danse
dans les tableaux de Matisse.

Le temps est une aire indéfinie,
qui s’étend sur la toile :
points et surfaces
relient les lignes entre elles….
Thème, fugue et variations,
Mélodie et contrepoint.

Vois comme le coeur
est,  lui-aussi,   une musique  !
Son battement
est celui d’un tempo,
transformé en courant,
en cascades:

Le flux d’un ruisseau,
inscrit ,
en lettres invisibles,
sur chaque page,
de la partition , son rythme
se combine aux autres:

Une grande portée,
la mesure de la vie :
Une passacaille où le sang
donne le sens:
Celui qui permet de mieux respirer
la couleur des choses.

RC-  juin 2015