voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “verts

Verts – ( Susanne Derève) –


RC ( René Chabrière) – Gris de Payne variation 5
Feuillées, 
Le vert y est-il vraiment vert 
-et la joie que je chante est-elle joie ?- 
J’y devine des gris d’ailes et de nuages,  
ceinturés de regrets, 
un bleu d’azur filé, des ocres, 
des terres brûlées,                                                                                          
un miel dentelé de fougères,(de la géographie
légère d’un rêve inachevé); 
j’y vois des pailles sèches tout près 
de s'embraser, des troncs cendrés,
les bractées pâles des tilleuls vibrant 
d’un reste d’enfance, 
un mur festonné de mousse                                                        
où des fleurs minuscules,de frêles saxifrages 
à peine dentelées de rose 
pointent leurs corolles tendres vers la lumière 
et loin,très loin, sous le couvert
à l’heure où les verts se répondent
le  cerne d’or d’un fruit sauvage 
jailli de l'ombre,
-la joie que je chante est joie!-


Paysage – ( Susanne Derève)


Philippe COGNEE – Paysage

 

 

Broyer le vide  

le tordre comme un linge

 

 

J’en fais surgir des paysages que ne recouvre  pas la mer

et qui pourtant moutonnent comme des vagues

à l’horizon

des verts profonds qui se chevauchent

et qu’au matin  grise  le gel

 

 

Une main y dessine pour moi  le contour d’un chemin

 l’herbe légère

Je lui dirai d’y ajouter quelques galets

pour  changer  le cours des rivières,

 

 

et  la roue   d’un moulin

y  tissera  les  pleins arceaux du jour

ceux  de magie et de lumière

où  les heures s’étalent   

 

 

Ainsi la couleur déposée  sur la toile   

en cerne  les contours

 

 


Denise Jallais – Les Couleurs de la Mer


0le-feu-a-ete-plie-ce-.jpg

12522-silh  dsante  -transpa   rue.jpgphoto d’actualité modifiée RC

 

Assise sur la dune
Je regarde les feux du carrefour

Rouges pour arrêter ton cœur
Jaunes pour t’ensoleiller
Verts pour te permettre

Et les voitures roulent sous la pluie
Comme dans une brume jaillissante
Vers l’odeur mêlée de la plage et des chênes verts

Je regarde les feux du carrefour
Sages comme des phares de mer
Et ton ombre changeante
Qui grandit lentement
Du fond de la route .

 

 

Denise JALLAIS « Les Couleurs de la Mer » (Seghers, 1956)