voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “virgule

Maurice Henry – la doublure de la nuit


https://i0.wp.com/monpayslahauteprovence.blog50.com/media/01/01/1165839179.jpg

Peinture:  P Bonnard  – le cabinet de toilette

 

Tes yeux ce ne sont pas tes yeux mais la doublure de la nuit
tes mains ce ne sont pas tes mains mais une virgule à collerette
tes cuisses ce sont des hélices pour chasser le mal de dents
et tes dents justement c’est un arbre dont les racines tiennent dans leurs mains mes oreilles
Ta chevelure pleut sur mes paupières quand il fait beau
tes pieds de suie fraîche descendent des cintres lorsque j’appelle un taxi
Sur tes ongles poussent se développent et se multiplient des plantes qui sont mes joues
Avec tes rubans tu lies nos étreintes et avec tes genoux c’est mon nez que tu nourris
Tes lèvres ce ne sont pas tes lèvres mais un troupeau de bœufs sur les pâturages de mon sang

——————-


Leeli – Au sujet de lui et autres considérations


peinture: Mark Bohne

peinture: Mark Bohne

Au sujet de lui et autres considérations

À toi qui l’aime tant
Puis je l’aimer un peu
Ce champ jaune immense
Un Matisse, une mer
Un Dragon sans malice
Où j’ai trouvé en friche
Un terrain mouchoir
Couvert de ronces
Mais foin fou fastueux
Sol sensible tu le sais et j’en passe

J’y ai posé une tente
Bleue ça va de soi
Et j’y dors le soir
Longtemps

Et toi qu’il fait rire
Faconde féconde étonnante
Tu aimes comme moi ce sourire
Certainement
Comme un fauve en cavale
Un pur sang
Sans boulier, ni bolo
Ni attaches

Vous…
Fous de bataille les frères
Deux chiens extravagants
Toujours en joute, en mêlée en tournois
Feintes et valses de mots
Poings sur les I
Virgile en virgule et point final

Je vous envie ce baroud
Et j’en garde le soir
Les mains bien à plat
Le repos du guerrier

Leeli


Sempre0allegra – mesures électriques


peinture perso – detail

ELETTRICHE MISURE – MESURES ELECTRIQUES

Je descends, de flocons en flocons nuageuxSuspendue là, de toute la nuit

Flattée de tes germes trompeurs

Revêtue au contraire d’une ivraie noire

J’approche l’aube inquiète

Triste de t’abandonner maintenant.

Orpheline de tes merveilleux silences

Résonnants d’écriture,

Electriques mesures,

De cette conjonction littéraire

J’imagine le son, le gout

Respectant à la virgule

L’ordre des strophes ,

Me laissant toutefois sans  repos

Tant je suis malade de toi .

—-

Scendo, fiocco coi fiocco dai nuvoli,

Appesa li, da una notte intera,

Lusingata da vostri germi falsi.

Vestita piuttosto da Loglio nera.

Avvicino l’alba irriquieta

Triste di lasciarti ora.

Orfana di tuoi stupendi silenzi.

Risuonante di scrittura :

Elettriche misuri

Di quest’amplesso litterario

Imagino il suono, il gusto,

Rispettando alla virgola,

Ordine di strofa ;

Ma non trovo riposo,

Ammaliata di te che sono!

***********

sempreallegra          avril 2012