voir l'art autrement – en relation avec les textes

Rabah Belamri – l’olivier boit son ombre – 02


et ce matin

la neige rernplissait le chemin les herbes

et l’arôme du café les ombres  se taisaient la rose noire dormait entre ses chiens

encore la nuit

le silence nous serre les lèvres

la pierre de la peur est déjà dans le ventre

quelle main mettra en place le jour quel pied donnera le gué

les chiens se taisent l’attente franchit le rempart

jubilation

de l’autre côté la terre dresse ses mâts

les pirates du soleil dansent sur la grève

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s