voir l'art autrement – en relation avec les textes

Aveugles portes – (Susanne Derève) –


Anto Carte – L’orgue de Barbarie (détail)

 

 

Si les portes sont closes je m’arrimerai

aux fenêtres avant que leur regard 

ne se referme sur la nuit .

 

Aveugles portes :

je déroberai au carreau

ce qu’elles me doivent de lumière,

 

– le jaune halo des lampes,

  le bruissement des voix

  et le cliquetis des couverts,

 

  les assiettes fumantes

  sur les toiles cirées, un clair babil

  d’enfant –

 

de ces lointains bonheurs  

dont j’égrène les ombres                               

et que j’abandonne au pavé ,   

 

à sa litanie de misère,

à sa fortune vagabonde.

 

2 Réponses

  1. je viens de le relire…Quel bonheur ! Les portes sont l’ambigüité totale

    J’aime

    01/20/2022 à 19 h 24 min

  2. susannedereve

    Exactement … ni voir ni être vu …

    J’aime

    01/20/2022 à 22 h 20 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s