voir l'art autrement – en relation avec les textes

Martin Babelon – Pyrites – extrait – : ( de la Rhétorique des pierres )


Pyrites…

 

 

L’esprit y jouit du spectacle d’une aberrante conjonction de solides physiquement mais non géométriquement incompatibles : on tient dans sa main, lourde,  la pure contradiction.

Avec la force irréfutable de son silence, l’objet m’objecte que l’impossible est possible ; sa texture ne se pose que pour se  soumettre à l’impératif aporétique de sa structure.

D’où l’implosion nihiliste vociférée par la chute de la dernière phrase.

Je pense à certain carré blanc sur fond blanc:  s’agit-il d’un carrré, de deux  carrés, ou d’un carré encadré ?

 

Composition suprématiste blanc sur blanc – 1918 – K Malevitch

Advertisements

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s